Rugbymen et athlètes en quête de qualification

Rugby : 
Battus par le Pays Arbreslois en finale du championnat du Lyonnais, les rugbymen de l’US Vénissieux jouent ce dimanche à 15h au  stade de la Dore à Ambert,  un match de barrage qualificatif pour les 32e de finale du championnat de France de 2e série face  aux Auvergnats du  RC Dômes Sioules .

Athlétisme : 
Ce samedi au stade du Rhône à Parilly à partir de 11h30 aura lieu le premier tour des interclubs. L’AFA Feyzin-Vénissieux évolue cette année en Excellence. Elle sera opposée à EA Bourg (2), Decines Meyzieu, AS Caluire et Cuire, US Oyonnax et le CS Bourgoin-Jallieu (2).
Le dimanche sur le même stade ce sont les élites de l’athlétisme français qui seront en piste. Aix-les-Bains avec Christophe Lemaitre et Clermont avec les frères Lavillenie seront présents, garanties de beau spectacle gratuit en perspective.

 

Le premier tour des interclubs se déroulent ce samedi à partir de 11h30 au stade du Rhône à Vénissieux – Photo : © Sports Vénissians

L’agenda sportif de cette fin de semaine

Badminton : 
Badminton Vénissieux Sud-Est conjointement avec le comité départemental du Rhône et de la Métropole de Lyon organisent ce dimanche 8 mai  à partir du 8h 30 au gymnase Jacques Brel son traditionnel tournoi départemental réservé aux catégories jeunes.

Tennis de table : 
Ce samedi à partir de 15 h au gymnase du Charreard, l’AL Charreard Vénissieux (R3) rencontre TT Grand-Croix lors de la dernière journée du championnat Régional 3. Les Vénissians ont besoin de s’imposer pour obtenir leur maintien. 

Futsal : 
C’est une fois encore à huis clos que Vénissieux FC jouera ce samedi à 19h 45 au gymnase Micheline Ostermeyer leur rencontre face au JOGA pour le compte du championnat de R1.

Football : 
Ce samedi à 18 h au stade Laurent-Gerin, Vénissieux FC rencontre les Auvergnats de Clermont-Saint Jacques. Les locaux actuellement seconds à un point du leader l’US Feurs ont besoin de la victoire pour espérer jouer la montée en Nationale 3  à la fin de la saison. 
Le dimanche à 15 h au stade Laurent-Gerin, la réserve qui évolue en R3 reçoit Charvieu -Chavagneux.

Gymnastique rythmique :
Ce dimanche à Fareins (01° aura lieu les finales régionales par équipes pour les Ensembles – Catégories : Ensembles Performance 7/9, 10/11, Fédérale A, Régional & Open. Le CMOV GR sera concernée par la catégorie Nationale 10/11 ans et par celle de Fédérale A 15 ans et moins.

Photo : © Sports Vénissians

Et il y eut un matin 

Ce mercredi à 18h , le cinéma Gerard Philipe propose une projection suivie d’un débat avec le Comité de Vénissieux du Mouvement de la Paix et le Collectif Palestine 69 . La toile de fond de cette soirée est le film dramatique « « Et il y eut un matin » du réalisateur israélien Eran Kolirin.

Sami vit à Jérusalem avec sa femme Mira et leur fils Adam. Ses parents rêvent de le voir revenir auprès d’eux, dans le village arabe où il a grandi. Le mariage de son frère l’oblige à y retourner le temps d’une soirée…. Mais pendant la nuit, sans aucune explication, le village est encerclé par l’armée israélienne et Sami ne peut plus repartir. Très vite, le chaos s’installe et les esprits s’échauffent. Coupé du monde extérieur, pris au piège dans une situation absurde, Sami voit tous ses repères vaciller : son couple, sa famille et sa vision du monde. 

« L’absurdité est de mise. Les personnages y sont en situation de survie, et vivent cet état autant de l’extérieur que de l’intérieur, les deux étant intimement liés. Que signifie « être assiégé » ? Cette histoire tente de caractériser l’essence même de cette sensation. Ce que les Anglo-Saxons appellent « home » est peut-être ce qui vous offre la juste résistance, la juste lutte. Tant que Sami cherche à rester loin de ses racines, il ne peut se confronter ni à lui-même, ni aux autres. Tant que vous méprisez l’endroit d’où vous venez, tant que vous vous sentez supérieur à cet endroit, vous ne pouvez véritablement affronter le monde. C’est quelque chose que j’ai compris personnellement et qui me permet aujourd’hui de m’exprimer, et de dire, avec tout l’amour que je ressens pour mon pays, que la situation que nous vivons en Israël est terrible. Les Arabes d’Israël sont les invisibles de notre pays. Ils vivent en démocratie, mais n’ont pas les mêmes droits que les autres, ils se trouvent coincés dans une position intenable et s’en sentent coupables vis-à-vis des Palestiniens de Cisjordanie. Leur identité est ainsi mise à mal. Le seul territoire qu’il leur reste est leur maison » explique le réalisateur.

Repères : 
« Et il y eut un matin » au cinéma Gerard Philipe le 4 mai à 18h  – 1h41, drame
Projection suivie d’un débat et d’un pot convivial. Tarif 4 € 20.
La distribution :
Alex Bachri, Juan Suleiman, Salim Daw

Photo : © Droits réservés

La bande annonce :

Les autres résultats sportifs de cette fin de semaine

Para-karaté : 
Ce samedi matin au gymnase Alain Colas a eu lieu la seconde édition de l’Open para karaté organisée par la Ligue AURA de karaté.
En présence de Ghislaine Barbin secrétaire générale de la Ligue de Pierre Côte, directeur technique régional mais aussi de Nacer Khamla adjoint à la politique sportive de Vénissieux ; cette compétition a réuni 7 participants soit 3 de plus qu’en 2019.
Le karaté et son pendant le para karaté sont impactés par la décision du CIO de ne pas avoir été retenue comme discipline en démonstration des JO de Paris 2024. Une décision aberrante car le karaté est bien plus représentatif   dans le monde que d’autres sports.
Sur le tatami , cette année pas de kumité mais du kata et c’est Lucas Merlin  (AM des Villars) qui s’impose  devant Erwin Fourrier (KC Vonnas), Jérôme Escourrou (AM des Villars) et Antonin Moreton terminent 3e . 
Chez les féminines, Aurélie Garcia (MJC Duchère) s’impose face  Jabila Doukouré (MJC Duchère), à noter la présence du pupille Léonard Bauge (AM des Villars). 
Aucun karatéka local n’était engagé.

Gymnastique rythmique :
Ce samedi à Bourg-de-Péage (Drôme) a eu lieu la finale régionale de gymnastique rythmique par équipes. 
Après une semaine de stage intensif sous les ordres de Mariani Turcitu et Tiffène,   l’équipe Division Nationale du CMO Vénissieux GR composée de Manon Beuque, Lina Coelho, Hella Christini, Mayssane Dekhane, Noémie et Ilhana Mujezinovic termine à la seconde place du podium et se qualifie ainsi pour les championnats de France qui auront lieu à Calais le 28 mai 2022.

Football : 
Ce dimanche au stade Dubot de Tassin-la-Demi-Lune, l’équipe fanion du Vénissieux FC s’est imposée 1 à 0. Les Vénissians restent à 1 point du leader US Feurs qui est allé battre le 3e de la poule Blavozy 2 à 1.
Vénissieux qui recevra Clermont Saint-Jacques, qui ira ensuite à Misérieux-Trévoux, qui reçoit Blavozy possède un calendrier presque similaire à celui de Feurs qui accueille Le Puy,  se déplace à à Rhône-Vallées et reçoit Salaise Rhodia.
La montée se jouera sur des détails, à moins que les cartons rouges cumulés par l’une ou l’autre ne fasse la différence. 
À noter comme souligné dans la presse régionale que le duo Andréa Damiani et Remy Voisard ne seront plus les entraîneurs de l’équipe pour la saison 2022/2023. Ainsi va la vie des clubs dommage que les médias locaux en soient les derniers avisés.

Les U20 M de l’ALVP vainqueurs de la Coupe du Rhône

Ce samedi, le gymnase Jacques Anquetil s’était paré de ses plus beaux atours pour les finales de la Coupe du Rhône et Métropole de Lyon jeunes et moins jeunes. Il y avait du public, des banderoles, de l’ambiance tout ce qui fait l’essence même de ce type de rencontre. 
La compétition était organisée par le Comité, mais la logistique était assurée par les bénévoles de l’AL Vénissieux-Parilly Basket.
Des finales qui également intéressait trois des équipes du club local les U13F, les U15 M et les U20. 

Le club dirigé par Christine Thiebaut n’a pas embrasser Fanny puisque les U20M coachés par Julien Claret le directeur technique du club et qui jouent en région se sont imposés de fort belle manière 72 à 58 face à l’AL Rambertoise.  
Des joueurs qui devraient rejoindre sous peu l’effectif des seniors sous la direction de Pierre Ruol ;, 
Les U15 M coachés par Ulrich  Guembhyt sont tombés sur plus fort qu’eux. La CRO Lyonont été sans pitié pour les Vénissians s’imposant  119 à 39
Quant à l’équipe U13F dirigée par Christia Liméry  elle a longtemps cru  pouvoir soulever la coupe menant  les deux premiers quart temps puis ayant un passage à vide dans le troisième quart temps. Elle viendront échouer à 1 point des filles des Griffons du TAC 30 à 31. Certes le score final affiché sur le tableau du gymnase était de 30/33, mais le préposé  à la table marque a validé un panier 4 points (tiens, c’est nouveau) sans qu’il corrige ultérieurement sa méprise. Rumaysa Ben Belaid avec 14 points a été la meilleure marqueuse vénissiane
Comme disait Christine Thiebault, l’ALVP vit et plutôt bien et ce n’est pas la relégation de son équipe fanion en Régionale 1 qui va altérer l’ambiance de ce club oh combien familial.

À noter les victoires du Griffons du TAC en U13M et de Francheville en seniors féminines

L’équipe  U20 M vainqueur de la Coupe du Rhône :  Niels Bangassi, Odilon Batchassi, Sabri Ben Ammar, Anas Harkati, Axel Janaud, QuentinLaronze, Maxandre Laudet, Nathan Lhermitte, Mardochee Makiese, Amin Ouakil, Jeremie Salamin Garcia , Rayane Torrejon 

Un grand prix cycliste auquel le VCMB tient

Ce dimanche 1er mai sur la zone industrielle de Vénissieux/Corbas a eu lieu le traditionnel Grand-Prix Marcel Houël et Prix Dalkia organisés par le Vélo Club Max-Barel. Après les éditions 2020 et 2021 annulées pour cause de Covid, le VCMB  a profité d’une après-midi fort agréable et ensoleillée pour lancer les 4 courses prévues au programme et s’adressant aux cyclistes FSGT, UFOLEP et FFC Pass Cycliste uniquement de 5e à la 1ère catégorie.

Au total le VCMB a réuni 165 cyclistes  et 40 bénévoles. Pas mal pour une association qui compte 21 adhérents, il est vrai qu’il était aidé pour l’organisation par des clubs voisins comme l’ECMV , Saint-Priest ou l’ACMB.

«  C’est une organisation où l’association laisse des plumes. Mais on y tient . Cela permet de faire vivre le club, la ville sur le plan organisationnel sportif. Ce Grand Prix a une histoire qui est la notre. Le  trou financier est compensé car pendant les années de la crise sanitaire, nous n’avons rien dépensés et nous avons eu nos subventions municipales ainsi que l’aide exceptionnelle Covid accordée aux  associations par  la municipalité. Mais attention le club vieillit » expliquait Jean-Yves Faure president du VCMB.

Sur le circuit de 3, 5km avec pour seule difficulté le faux-plat de la rue Eugène Henaff, lors de la course élite effectué sur les 21 tours d’un circuit de 3, 5km ,c’est Cyril Delorme du Vélo Club Griffon qui en en solitaire  a remporte la course élite. Il devance  le Drômois Maël Bouffant du Vélo Club et le Caladois Matheis Cloez.  Le Vélo Club Max-Barel place au pied du podium  Simon Raymond , Christo Billandon de l’ACMV finit 10e sur  30 classés.
Lors de la course de 3e catégorie, Fabien Teixera (CC Replonges) s’impose devant  Kevin Delorme (VC Francheville) et Joel Charlet (VC Corbas)… Mathieu Grimard (AC Moulin à Vent) se classe 11e sur 32 classés.
En  4e catégorie, la surprise est venu du cadet Baptiste Thevenin (AS Berthelot-Mermoz) qui remporte sa catégorie mais aussi le scratch devant ses compagnons d’échappée Franck Blanco (VC Villefranche) et Didier Bailly  (Club Viennois)…Louis Vincendon (Vélo Club Max-Barel) 5e règle le sprint du peloton. 
À noter la 8 place de  Cyril Bergemin (AC Moulin à Vent) . Il y a 54 classés
Chez les féminines de cette catégorie, c’est  Audrey Berthon (AS Berthelot-Mermoz) qui devance Christelle Gaggio (Velo Griffon) et Elodie Guiraud (EC Saint-Priest) – 4 classées
Dans la course de 5e catégorie,  c’est au sprint que Franck Bayet  du Cyclo Sport devance le Cavaillonnais  Pascal Sigismond (CS Cavaillon). Celui qui avait débarqué débarqué la veille d’un voyage à la Réunion confiait que c’est au moral qu’il avait couru l’épreuve.Jean-Jacques Roux (Union Cycliste) complète le podium – 33 Classés
Chez les féminines  Marine Thivollet (VC Vaulx-en-Velin), s’impose devant Geraldine Del Rey Escamilla (Alpins Wheels) et Elodie Champenois (Alpins Wheels) – 3 classées

De belles performances au meeting de Vénissieux

Après deux éditions annulées pour faute de crise sanitaire, l’AFA Feyzin-Vénissieux a organisé ce samedi au stade Laurent-Gerin son traditionnel meeting d’athlétisme.
165 participants dont 29 l’AFA ont participé.
 

Cette compétition possède quelques particularités avec notamment la matinée consacrée à la marche athlétique.  L’après-midi étant dédiée aux épreuves classiques de sauts, courses et lancers, sans oublier le fameux relais des minimes : 800-200-200-800. 
C’est le 5000 mètres marche qui a lancé ces épreuves avec un quatuor attendu :  Matteo Duc , Florian Peter tous les deux de l’AS Aix-les-Bains, l’Annécien Come Martin entraîné pendant deux saisons par Philippe Dols et le local et prometteur Faustin Garreau. Ces athlètes en pleine préparation de la saison estivale ne s’attendaient pas à affoler les chronos.  C’est dans cette ordre que le classement s’est effectué. Mattéo Duc avec 20’55.40 réalise un bon temps. Faustin Garreau doit se contenter de 23’23.04
Chez les féminines, c’est la cadette Juliette Saint-Martin de l’ASA Haute Tarentaise  qui s’impose en 24’06.76, un temps qualificatif pour les « France »
Dans l’épreuve phare de l’athlétisme le 100 m chez les féminines c’est la Villeurbannaise Victoria Mabiza Birashirwa (ASVEL) qui signe la meilleure performance en 12.24. Manon Delorme en 12.44 se classe 2.
Chez les masculins , Marc Perrin de l’AS Clermont-Montferrand prepare bien les interclubs de la semaine prochaine avec un temps de 10.80.
Sur le 300 m masculin, épreuve particulière mais comme dit Julien Serre directeur du meeting, cela permet d’attirer autant les coureurs de 200m que de 400 m encore en pleine préparation foncière, c’est le local Willian Bert qui signe le meilleur temps en 34’70. Victoria Mabiza Birashirwa (ASVEL) signe un doublé  de fort peu battant Chloé Geniez (AFA) (41.04 pour la première et 41.37 pour la coureuse de l’AFA) 
Chez les féminines, le 3000 m féminin a été remporté par la Villeurbannaise Elsa Del Val, Léa Kazeem avec un saut de 5m37 remporte la longueur, Martina Miankre Djaba le poids 3kg avec un jet de 7m71, la Burundaise Marthe Koala  (ESL) remporte le poids 4kg avec 12m14 devançant Assiria Miankre Djaba (AFA) et ses 9m58
Chez les masculins, le Villeurbannais Yvan Montcharmont remporte le 3000m ; le Décinois  Julian Reynaud s’adjuge le saut en longueur avec un  saut de 6m58 devançant le local Danick Degoul 6m45. Kentin Gautjier (Lyon Athlé) au poids 5kg réalise 13m77 et Boris Commune (Lyon Athlé)  au poids de 7kg effectue un jet de 13m04
C’est le relais de Décines Meyzieu Athlétisme qui remporte le 800-200-200-800. 
Chez les féminines, Victoria Mabiza Birashirwa (ASVEL) avec 944 points réalise la meilleure performance au barème de cotation. Mattéo Duc sur 5000m marche avec 986 points s’avère le meilleur des masculins.  

Et de vingt comme le bon vin !

Vénissieux Handball continue son parcours sans faute. Son adversaire de ce samedi soir a fait ce qu’il a pu avant de s’écrouler en fin de match.

Pour cette rencontre d’après accession en Nationale 1, il n’a fallu que deux minutes au VHB pour faire la différence (3/1). Puis  celle-ci s’est accrue au fil des minutes (10/4 – 10e), 15/6 (17e), 18/8 (22e) avant que Vénissieux ne regagne les vestiaires sans trop de pression avec 12 buts d’avance.  Les Caladois ne comptant que sur Blanc pour tromper Thevenot encore efficace pendant 30 minutes. 
En seconde période, les locaux gèrent le match. Olivier Odisio fait tourner son banc et l’Entente joue d’égal à égal. La plus belle action de la partie est à mettre à l’actif de Charbonnier qui marque d’un très joli retourné du poignet ( 30/17 – 46e). Les expulsions de Sampohi ( 44e) pour protestation véhémente envers un des arbitres et celle pour jeu dangereux de  de Mallet (50e) sont de de trop pour les visiteurs. 
Les contrattaques cinglantes et efficaces d’Ackah  enflent le score et les visiteurs mal en point en championnat encaissent  une large défaite en somme logique.
Avec 60 points sur 60 possibles, Vénissieux Handball garde 1 point d’avance sur SMV Vernon – Saint-Marcel leader de la poule 3 pour la place de finaliste.
Le déplacement à Aix-les-Bains et la réception de Nevers scelleront cette quête de finale de championnat de France. Si Vénissieux reste invaincu, ils auront gagner leur place.

La fiche technique : 
Championnat de France de handball masculin – Nationale 2 – Poule 5 – 20e journée
A Vénissieux, gymnase Tola-Vologe

Vénissieux Handball bat Entente Beaujolais 41 à 24 (22/9)

Arbitrage : Louis et Marcel Host

Pour Vénissieux :
Gardiens : Thevenot (13a), Traclet (8)
Ont joué : Ackah (8/9), Laurent (7/8 dont 2 jets à 7m), Condat (5/5), Jebrouni (3/4), N’Diaye (1/1), Chaminaud (1/2) puis Felix ( 4/4  dont 1 jet à 7m), Le ( 4/6), Prioux (3/4), Charbonnier (3/6),  Berchoux (2/5), Alves (cap- 0/2) – entraîneur : Olivier Odisio
Exclusions temporaires : Laurent (16e), Charbonnier (31e

Pour l’Entente Beaujolais : 
Gardiens: Duverger Perrier (10a), Benkhala (cap-1a)
Ont joué : Blanc (7/17), Douriaut (5/13), Alliel (4/12 dont 3 jets à 7m), Lefebvre (3/5), Werthle (2/3), Chamakh (1/6) puis Mallet (2/3), Distinguin, Grellier – Sompohi – entraîneur :  Oualid Benkhala
Avertissement : Chamakh
Exclusions temporaires : Sompohi (20e, 44e),  Grellier (32e)
Disqualification immédiate  : Sompohi (44e), Mallet (50e)

Questions à Ezra Ackak :
Quelle est votre analyse de cette 20e victoire ?
Même si c’était une équipe mal classée, il fallait rester sérieux jusqu’au bout. Nous avons été respectueux du début à la fin. Le score parle de lui-même.  Il nous reste deux rencontres a faire avec sérieux et on espère que l’on pourra jouer la finale du championnat.
Comment avez-vous vécu votre retour au VHB ?
Tout s’est bien passé. J’ai la chance d’être dans un super groupe et un bon club.
Est-ce cque vous regrettez votre départ de Chambéry ?
Non, je suis allez jusqu’au bout de ce que je pouvais donner.  Ce fut une belle aventure. Ici tout se passe bien. Nous effectuons une super saison.
Est-ce que vous serez dans l’effectif la saison prochaine ?
C’est le but !

Les photos :

Oliver Stone le poil à gratter de l’Amerique

En ce début avril lors du « Barcelona Film Fest », le réalisateur Oliver Stone a présenté , son nouveau documentaire sur l’assasinat en 1963 à Dallas de John Fitzgerald Kennedy président en exercice des USA. Un drame qui avait sidéré alors le monde entier.
Trente ans après la sortie de son film JFK, Oliver Stone revient en 2021 , à nouveau, sur cet assasinat, dans un documentaire intitulé JFK revisité : de l’autre côté du miroir. Ce film est actuellement visible sur la plateforme MyCanal.

Cet assasinat reste un sujet tabou aux États-Unis, Oliver Stone n’a d’ailleurs reçu aucun financement américain pour son documentaire. Pour cet « opus » il se base sur de nouveaux documents déclassifiés afin d’évoquer certaines zones d’ombre de l’affaire. Il souligne des incohérences dans l’autopsie du président, les liens entre Lee Harvey Oswald, l’assassin présumé, et la CIA. Il émet des doutes également sur la théorie d’une balle magique qui serait, à elle seule, responsable de sept blessures sur le président et le gouverneur du Texas, assis devant lui dans la voiture.
Brique après brique, Oliver Stone déconstruit le mythe de l’assasinat de JFK par un tueur unique.

Lors de la présentation de ce documentaire et à la suite de sa conférence de presse, Oliver Stone a répondu aux questions de journalistes présents ce jour-là

Il s’est longuement étendu sur le conflit entre l’Ukraine et la Russie. Le réalisateur n’a aucun scrupule à décrire son pays  comme : «  un doberman, un animal carnassier méthodique ayant beaucoup d’argent, vraiment trop d’argent.  Pour les USA le plus grand de ses négoces est la guerre »

Il a souligné que ce sont les États-Unis qui ont provoqué ce conflit, car ce qu’ils ont fait  en 2014 était « un coup d’État en Ukraine pour rétablir un gouvernement pro-occidental ».
« L’Ukraine avait été neutre jusque-là, et il est important de s’en souvenir. Soudain, la Russie a été l’ennemie et, depuis lors, le monde n’a pas été le même » a-t-il déclaré.
Il a rappelé que pour les États-Unis, c’est un pays stratégique : « L’Ukraine fait partie du plan américain. Cela a toujours été le cas. L’Ukraine a toujours été ce qu’ils voulaient et c’est ce qu’ils cherchaient en 2014 avec ce coup d’État. Ils ont obtenu ce qu’ils voulaient, c’est-à-dire les confronter à la Russie. Ils veulent que le régime russe change, que le pays liquide  Poutine pour mette à la place, un autre Eltsine et ainsi ils pourront  négocier à un certain prix leurs ressources fossiles Tout cela pour de la monnaie sonnante et trébuchante notamment pour le lobby militaro-industriel ».
Oliver Stone Stone s’interroge sur qui dirige  vraiment les USA. Un pays qui semble toujours « être prêt à aller à la guerre à tout moment. C’est pourquoi ils créent constamment un nouvel ennemi. Ils l’ont fait en Iran, au Panama, en Irak… nous nous sommes fait des ennemis pour que les affaires continuent se fassent. Le pays a besoin d’une stratégie de tension, parce que la tension fait bouger le monde et que les fabricants d’armes sont heureux parce qu’ils vendent des armes à ces pays » » dit-il.

Il a également été très critique à l’égard de la presse et des médias, qu’il a définis comme des «porte-parole du  département d’État ». Il n’a pas non plus été beaucoup plus bienveillant avec Joe Biden, qui croit «Trop âgé pour la charge qui lui incombe ». Il regrette d’avoir voté en sa faveur bien qu’il sache que l’ option Trump était encore pire.
Chaque phrase de Stone est une gifle anti-système. Il ne saura peut-être jamais si la CIA a tué Kennedy, mais il lui reste sûrement de nombreuses années pour continuer à être le poil à gratter de cet Amérique là.

Photo : Droits réservés

L’agenda sportif de cette fin de semaine

Basket-ball : 
Ce samedi à partir de 13h au gymnase Jacques Anquetil le basket-ball versus Comité du Rhône et de la Métropole de Lyon organise cinq finales jeunes et moins jeunes.
Trois de ces rencontres concernent les adhérents de l’ALVP basket. 
À 14h30, les U13 Filles (D3F) de Christia Liméry seront opposées aux Griffons du TAC ; à 16h15 les U15M (D2M) d’Ulrich Guembhyt rencontrent ceux de Vaulx-en-Velin ou de la CRO et enfin à 18h15, les U20M (Région) de Julien Claret seront opposés à ceux de l’ALMR.
Il va y avoir du sport.
Deux autres finales U13M et seniors féminines concernant d’autres clubs extérieurs  sont au programme.

Les U13F de l’ALVP Basket Photo : © ALVP Basket
Les U15 M de l’ALVP – Photo : © ALVP Basket
Les U20 M de l’ALVP – Photo : © ALVP Basket

Handball : 
Ce samedi à 20h au gymnase Tola-Vologe, le VHB, le leader invaincu et nouveau promu en N1 reçoit l’Entente Beaujolais lors d’un derby qui s’avère sur le papier déséquilibré. Mais Vénissieux Handball est à la poursuite d’une finale du Championnat de France N2 et l’équipe caladoise joue son maintien en N2. D’où l’enjeu de ce derby !
Actuellement il reste trois rencontres à jouer. Vénissieux compte 19 victoires pour 19 matchs disputés soit  57 points sur 57possibles. 
Son opposant direct est l’équipe normande Vernon-Saint-Marcel qui affiche 56 points sur 57.
La finale du championnat de France N2 masculin en mode crise sanitaire aura lieu le samedi 4 juin au Palais des sports de Créteil. Elle opposera le vainqueur des poules N2 (Venissieux ou Vernon Saint Marcel )  à une équipe ultra marine.
Cette dernière sera désignée lors d’un tournoi qui commence le 30 mai à la maison du Handball à Créteil entre les représentants de la Réunion, Martinique, Mayotte, Guadeloupe…
En lever de rideau de cette rencontre l’équipe réserve rencontre Montbelliard afin d’acter son maintien en N3.

Para-karaté : 
Ce samedi 30 avril a partir de 10h, au Gymnase Alain Colas, se déroulera la deuxième édition de l’open régional para-karaté. Une compétition dont la logistique est assurée par le club local : Sen No Sen Karaté Vénissieux.

Cyclisme : 
Ce dimanche 1er mai, c’est fête du travail et jour de muguet,  mais aussi comme il es de traditionnel celui du Grand-Prix  Marcel Houël et Prix Dalkia organisés par le Vélo Club Max-Barel.
Les quatre courses prevues au programme s’adressent aux cyclistes FSGT, UFOLEP et FFC Pass Cycliste uniquement.
Le premier départ a lieu à 13h29 le quatrième à 16h.

%d blogueurs aiment cette page :