Pierre Albalate, sportif et résistant

Une photo sépia de Pierre Albalate est apposée sur l’un des murs du hall d’entrée  du gymnase de la rue Roger Salengro, un équipement sportif quiporte son nom.  Qui était-il ?
Le 2 septembre Vénissieux s’apprêtera à fêter ce dimanche, le 77e anniversaire de sa libération. Face aux troupes allemandes qui occupait la France d’alors, des jeunes et des moins jeunes ont fait don de leur vie.
Ils personnifient la fidélité absolue à leur idéal de liberté et d’indépendance. Parmi ces victimes de la barbarie nazie figure Pierre Albalate dont le complexe sportif rue Roger Salengro porte son nom.

Né à Lyon le 5 décembre 1918, Pierre Albalate était le quatrième enfant d’une famille villeurbannaise qui en comptait dix.
Ouvrier et militant syndicaliste, le jeune Pierre se découvre une passion pour le basket. Il y excelle au point de devenir champion du Lyonnais honneur. Sportif éclectique, il pratiqua  diverses autres activités physiques : football, athlétisme. Pourtant il donna sa préférence au cyclisme. Le champion émérite remporta de nombreuses courses régionales.
Pris dans la tourmente de la seconde guerre mondiale, il fut incorporé au 159e Régiment d’Infanterie Alpine à Briançon le 27 novembre 1939. Il fut démobilisé le 15 octobre 1942.
Il rejoignit la « Résistance ».  Pierre Albalate fut l’un des fondateurs du Maquis de Prémanon-Lamoura (Jura).
C’est au retour d’une mission qu’il fut arrêté par les Allemands.
Pris dans la rafle de Bourg-en-Bresse du 10 juillet 1944, dirigée par Klaus Barbie, il fut fusillé le 13 juillet.
C’est lors même journée que le Commissaire Chaprier de Bourg-en-Bresse fut prévenu que six corps devaient être évacués de la caserne Brouet.
Les Allemands expliquant que ces otages avaient tenté de fuir.
Parmi les victimes figurait un inconnu qui s’avéra être le sous-lieutenant Pierre Albalate.

Faustin Garreau au pied du podium des « France »

Lors des derniers championnats de France d’athlétisme cadets & juniors à Evry-Bondoufle , le marcheur junior de l’AFA Feyzin-Vénissieux s’est classé 4e du 10 km. Longtemps en lutte pour une place sur le podium, Faustin a écopé de 3 cartons rouges et donc 1 minute de pénalité a été rajoutée à son temps. Certes, il termine 4e en 47’55″69 , mais malgré cette minute de pénalité, il réalise son meilleur temps sur la distance.
Deux autres athlètes de l’AFA étaient présents à cette compétition : Assiria Miankre-Djaba lors lancer de poids 3 kg cadette, n’a réussi qu’un seul essai à 10m60, elle termine 16e de son groupe de qualification.
Danick Degoul au 100m cadet, termine 6e de sa série en 11″51 et comme Assiria, avec 2 essais mordus en qualification de la longueur, il termine 8e de son groupe avec 6m44 et ne se qualifie pas pour la finale.

Théo Gaspari, nouvelle recrue de Vénissieux Handball

Le mercato de Vénissieux Handball se poursuit. Le club vénissian qui évoluera en Nationale 2 a déjà fait signer le gardien villeurbannais Gregory Thevenot, Loïc Laurent (HG Saarlouis), Zacharia N’Diaye (Chartres – Pro Ligue 2), Ezra Ackah (Chambery N1).
Ce vendredi, c’est le pivot du Cavigal de Nice, club de Pro Ligue 2, Théo Gaspari qui intègre l’effectif vénissian .
Théo qui a 22 ans a été a été formé au club de Saint-Raphaël  puis il a passé un an à Villeurbanne avant d aller à Nice.
Avec cette signature, le club affiche de claires ambitions ambitions.
Les Vénissians évolueront dans la poule 5 de Nationale 2, rencontreront des équipes qu’ils connaissent trop bien comme Chalon-sur-Saône, Annecy, Aix-en-Savoie, Dijon, Saint-Priest, l’Entente Beaujolais (ex-Villefranche). Ils retrouveront à nouveau Longvic, Saint-Étienne, Saint-Égrève, Grenoble. Ils découvriront l’effectif de Nevers.
Le club vénissian effectuera 4 matchs de préparation :
Vendredi 13 Aout à la Salle des Gratte-Ciel : Villeurbanne HA –  VHB
Vendredi 20 Aout  à Tola-Vologe  VHB – Annecy ( N1)
Mercredi 25 Aout à Caluire (N1) – VHB à Caluire
Samedi 04 Septembre à Tola-Vologe :  VHB –  Chambéry

Le premier match de championnat est prévu le 11 septembre à Saint-Égrève
La première réception à domicile contre Dijon aura lieu le samedi 18 septembre à 20h.

De nouvelles associations aidées par le fonds de soutien municipal

L’association Kajunkenbo Close Combat a reçu une subvention exceptionnelle de 3000€

Lors de la séance publique du conseil municipal du 28 juin, c’est à l’unanimité que les élus ont approuvé des subventions aux association suivantes :
3000€ au Kajunkenbo Close Combat,
1300€ au CLAMV Basket,
800€ au Vélo Club Max-Barel,
1000€ à l’AFM Téléthon,
6000€ à La tête haute – Je soutiens Marin,
5000€ à Janus France,
2000€ à l’Association France-Tunisienne en Rhône-Alpes ,
2500€ au Groupement français d’éducation nouvelle.

Ces subventions sont faites dans le cadre du fonds financier répondant aux besoins d’urgence et de moyen terme du tissu associatif vénissian qui fut voté le 15 juillet 2020.
Pour rappel l’enveloppe globale de de 300 000 € devait permettre :
-une remise à niveau si l’association a pâti de difficultés financières conséquentes à la crise sanitaire,
– un soutien en fonctionnement ou en investissement permettant à la structure d’être en capacité d’affronter les besoins liés aux différentes périodes de confinement.

Le conseil municipal du 7 décembre 2020 a délibéré sur une première série d’attributions à hauteur de 95600€.
Le conseil municipal du 1er février 2021 a délibéré sur une deuxième série d’attributions à hauteur de 114000 €.
Une commission d’attribution s’est réunie le 26 mai 2021 et a émis des propositions d’attribution.
L’instruction des demandes a reposé sur les critères suivants :
– le caractère d’intérêt général des missions de l’association; l’importance de son rayonnement sur le territoire vénissian;
– la santé financière de l’association au 1er mai 2021;
– l’impact de la crise sanitaire dans la hausse de ses dépenses et la baisse de ses recette.
Cette troisième série d’attributions est d’une valeur de 21 600 €.
D’autres attributions seront proposées en cours d’année.

Le Sen No Sen s’illustre aux « France »

Ce samedi 10 juillet à Paris ont eu lieu les championnats de France cadets, juniors et espoirs de karaté, seconde compétition d’une saison bien compliquée.

Le Sen No Sen Karaté Vénissieux était représenté par huit compétiteurs, quatre juniors et quatre espoirs. Le club vénissian remporte trois médailles : une en or, une en argent et une en bronze.

Chez les juniors, Romain Baumann (masculins moins de 76 kg) remporte son premier titre de champion de France. Licencié au Fudoshin Villeurbanne en début de saison, il a rejoint les rangs vénissians après la fermeture de cette association et à la reprise des entrainements du Sen No Sen. Madriss Azebouch (masculins moins de 61 kg) et Issa Lardjoum (masculins moins de 76 kg) se classent septièmes tandis que Réhane Yazid (féminines plus de 59 kg) s’incline au troisième tour.

Chez les espoirs, en moins de 68 kg masculins, Ilian Yazid prend la médaille d’argent et devient vice-champion de France et Ilies Elguir remporte la médaille de bronze. Léonie Albertas (féminines moins de 61 kg) et Merouj Sahakian (masculins moins de 75 kg) s’inclinent respectivement aux deuxième et premier tours.

%d blogueurs aiment cette page :