Le chant du cygne

L’affiche était excitante entre des Vénissians seconds de la poule et des Ancileviens 3e.
Mais c’était ignoré la situation et les ennuis financiers auxquels les joueurs locaux sont confrontés et surtout victimes. 
Drôle d’ambiance d’ailleurs pour une rencontre au sommet où par par moments on a ressenti un malaise empreint de respect et d’empathie pour un collectif talentueux qui nous aura tant fait vibrer depuis le début de saison.
Mais malgré toutes leurs volontés, ce gros grain de sable a inhibé cette belle mécanique. Si les joueurs locaux ont fait leur job, après dix minutes, le CSAV avait pris les devants. L’écart a ensuite oscillé pendant toute la rencontre entre 3 à 6 buts d’avance pour les visiteurs. Mais cette équipe vénissiane a de la fierté à revendre. N’était-elle pas taillée pour jouer la montée. Elle l’a prouvé encore ce soir pendant les dix dernières minutes avec un pressing tout terrain. Les locaux qui ont raté cinq occasions plus que nettes vont finir échouer à un but des Ancileviens tétanisés puis presque médusés par tant de bravoure.
Bravo Messieurs, vous nous avez tant fait rêver. L’aventure si réconfortante commencée il y a quelques saisons avec cette montée si brillante s’achève un peu n’importe comment et cela n’est pas de votre faute. Puissiez-vous rebondir ailleurs ou trouver une porte de sortie à une situation qui laisse sur le carreau ce collectif professionnel, nous n’oublions pas leurs familles. Puisse le handball local ne pas mettre 30 ans avant de nouveau briller et remplir un équipement structurant digne de la 3e ville de la Métropole.

La fiche technique : 
Championnat de France de handball masculin – National 1 élite – 14e journée 
À Vénissieux, gymnase Jacques Anquetil

CSAV Annecy bat Vénissieux Handball 35/34 (17/13)

Arbitrage : Max et Jules Chiffoleau

Pour Vénissieux : 
Gardiens : Zahaf (11a), Thevenot 
Ont joué : Dury (9/13), Ackah (6/7), Grosjean (4/7), Bressy (4/9 dont 2 jets à 7m), Jebrouni (3/3 dont 1 jet franc), Diaz (3/5), Roche (2/3), Berchoux (1/1), Chaminaud (1/2), N’Diaye (cap- 1/4), Joli (0/2) – entraîneur : Éric Forets  
Avertissement : Jebrouni
Exclusions temporaires : Chaminaud (19e), Roche (34e, 41e), N’Diaye 50e)

Pour Annecy-le-Vieux : 
Gardien : Omnes (13a)
Ont joué : Mayayo (cap- 7/9), Gaillard (6/8), Georgen (6/10), Portet (5/7), Cuvelier (5/9), Guicciardi (3/3 dont 1 jet franc), Rathery (2/3), Bouvier (1/1) – entraîneur Guillaume Dupin 
Exclusions temporaires : Mayayo (3e, 43e), Bouvier (57e), Cuvelier (58e)

La réaction d’Éric Forets entraîneur de Vénissieux :
« Nous avons mal abordé ce match. Nous avons été très naïfs défensivement car on ne s’est pas mis dans le combat. Les joueurs ont essayé par moments d’oublier le contexte. Le mal est profond. C’était difficile de produire du beau jeu aujourd’hui. C’est sur leur amour-propre dans les dix dernières minutes qui ont permis ce résultat serré. C’est bien pour eux car ils ne méritent pas ce qui leur arrive. Cette fin de rencontre est à l’image de leurs compétences et du jeu qu’ils ont réellement. » 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :