L’interclubs du Taekwondo Vénissieux a fait le plein

Ce samedi et dimanche matin au gymnase Elsa Triolet, une vingtaine de bénévoles du Taekwondo Vénissieux organisaient l’interclubs de fin d’année du club.
« Nous avons invité le club de Villeurbanne que j’entraîne également mais aussi celui de Belleville-sur-Saône et Givors. C’est une compétition conviviale. Ce ne sont pas des championnats du Monde.  Vos enfants sont là pour s’amuser » expliquait aux nombreux parents, Djamel Maaloum l’entraîneur vénissian, histoire de calmer leurs engouements 
Ce dimanche matin,  233 jeunes filles et garçons né(e)s  entre 2020 et 2020 étaient présents pour deux épreuves : ballon et combat. 
« Tous les participants reçoivent une médaille. Les deux premiers une coupe et on récompense par des médailles les 4 premiers » ajoutait Djamel
«  Mon fils Yaroslav est inscrit au club depuis l’âge de 4 ans. C’est au forum du sport qui avait lieu à Carrefour qu’il a pris sa décision. Les pleurs ont été au rendez-vous lors des premiers entraînements.  Désormais, depuis cinq ans, c’est lui qui m’entraîne à le suivre en compétition. C’est un club attachant et performant » confiait un des parents présents. 
Taekwondo Vénissieux cette année c’est encore plus de 200 licenciés. Si les années Aziez sont désormais du passé, Djamel Maaloum ne désespère pas de dénicher une fois encore la perle rare. La dernière Yasmina Aziez, il ne faut pas l’oublier a fini 4e de sa catégorie aux JO de Rio en 2016.

%d blogueurs aiment cette page :