Chronique d’un jour pas si ordinaire

Ce jeudi, nous commémorons les 103 ans de la fin de la première guerre mondiale. Dans tous les villes et villages français, des gerbes de fleurs seront déposées au pied des monuments aux morts.
Des jeunes et moins jeunes conscrits sont morts pour la France lors des années certes, mais avant tou, ils ont été les victimes d’une guerre économique comme d’ailleurs toutes les précédentes et celles qui suivront. 
Des guerres fomentées et préparées par des possédants  dont les noms ne figurent pas dans les longues listes inscrites  sur les obélisques en granit dressés ici et là.
Des possédants qui avaient manipulé l’opinion publique au nom d’intérêts personnels bien sûr la main sur leur cœur si pur et si nationaliste.
L’assassinat de  l’archiduc d’Autriche François-Ferdinand ne fut  que le prétexte pour envoyer des millions d’individus ne se connaissant pas et n’ayant que peu de velléités les uns contre les autres se faire massacrer au nom de l’’idéal capitaliste. 
Un carnage qui fit de plus de 18 millions de personnes dans le Monde et 1, 7 millions en France. 
Celui-ci fut mené de main de maître par des mandataires choyés depuis des lustres par les divers régimes s’opposant.
En 2021, qu’avons-nous tous, retenu de l’histoire ?
Quand je vois la propagation de la haine soit raciale, ethnique, religieuse, on peut se poser des questions.
Pourtant toutes ces haines sont passibles de lourdes sanctions pénales. 
Or que voit-on en cette période électorale ?  Des politiques se permettant de jeter de l’huile sur les braises d’un feu qui ne demande qu’à s’étendre. C’est à qui jettera le bébé avec l’eau du bain !
Certaines phrases de personnages me donnent des sueurs froides. 
À moins que ce scénario ne soit cousu de fil blanc et qu’il amène à un nouveau conflit ou au rongement encore des conquêtes sociales acquises de haute lutte.

Toute manipulation de l’opinion publique est générée par un objectif poursuivi. Celui-ci étant toujours au détriment des pions que nous sommes tous et pendant
ce temps, la croisière des possédants continue de s’amuser.

%d blogueurs aiment cette page :