Quand la fable souille l’épopée

Critique du roman d’Amina Damerdji : « Laissez-moi vous rejoindre » chez Gallimard