Les belles nuits de Fourvière

Les  » Nuits de Fourvière » certes cela se passe à Lyon, mais ne sommes-nous pas tous des Métropolitains.
Ce festival éclectique propose une cinquantaine de spectacles  de théâtre, du cirque de danse et de la chanson. Il est programmé du 1er juin au
30 juillet.
Cette année le théâtre romain  accueillera les grands noms de la musique, avec, par exemple, côté scène française, – M – les 20, 21 et 22 juin, Julien Clerc le 27 juin, Calogero le 28 juin, Dutronc & Dutronc le 29 juin, Juliette Armanet les 30 juin et 4 juillet, Gaël Faye et Sofiane Pamart le 7 juillet…
Côté artistes internationaux, citons The Smile et Robert Stillman le 8 juin, Deftones le 9 juin, Ana Moura le 14 juin, Rodrigo & Gabriela le 11 juin, Patti Smith le 23 juin ou encore Diana Krall le 19 juillet.
Pour clore la partie musicale du festival, vous pourrez vous époumoner lors de la grande soirée « Arte fait son karaoké ».
Si vous aimez les émotions procurées par la danse,ne manquez pas Roméo & Juliette, les 28 et 29 juillet, chorégraphié par Benjamin Millepied et interprété par la compagnie L.A. Project. Et à la jeunesse ! Avec un cycle joué par
les élèves de l’École nationale supérieure des arts et technique de théâtre (Ensatt) dans leurs locaux, à Lyon 5. Ces spectacles sont gratuits. Le TNP de Villeurbanne accueillera de son côté L’Île d’or, du 9 au 26 juin.

Repères : 
Retrouvez le programme complet sur nuitsdefourviere.com
Informations : 04 72 57 15 40.
Réservations : 04 72 32 00 00.

Les nuits de Fourvière attire toujours la grande foule – Photo : © DR

De tout et de rien

Arnaques sur internet :
Un dispositif nommée Traitement harmonisé des enquêtes et des signalements pour les e-escroqueries (Thesee) a été lancé le 15 mars dernier. Il permet aux victimes d’arnaque sur internet de porter plainte en ligne sans se rendre au commissariat. C’est sur le site Service-public.fr que vous pourrez déclarer des escroqueries comme un piratage de messagerie, un chantage en ligne, une fraude liée à un site de vente…

Inflation ou spéculation ?
Comme tout le monde peut le constater lorsqu’il va faire ses courses, les prix des denrées flambent. Michel-Édouard Leclerc, président des Centres E.Leclerc, est revenu récemment sur l’inflation observée actuellement en France, estimant entre autres qu’elle n’est pas liée à la guerre en Ukraine.
«C’est pipeau, a-t-il déclaré. L’huile de tournesol qui manque ici aujourd’hui ou qu’on envoie les gens chercher, c’est des graines qui ont été récoltées l’année dernière. Donc c’est de la spéculation, au mieux de l’anticipation et il n’y a pas de raison de laisser les prix partir comme ça à la hausse».

Financement des retraites 
Le conseil d’orientation des retraites (COR) vient de le confirmer, il n’y aura pas de déficit, pas de problème de financement pour les retraites. 
En conclusion la réforme envisagée par le gouvernement est purement idéologique et punitive. Les retraités ont été ponctionné par le gouvernement depuis 5 ans. Celui-ci vous fait payer sur ce que vous touchez CSG, CRDS, et CASA. Les retraites ont été désindexées de la hausse des prix. Selon le niveau de votre retraite vous avez perdu de 1% à 6,6% par an

Conditions de vie des travailleurs au Qatar
Amnesty International France à publié une « lettre ouverte aux Bleus » pour les inciter à s’exprimer publiquement sur les conditions de vie des travailleurs migrants au Qatar, site de la prochaine Coupe du monde (21 novembre au 18 décembre).
La main-d’œuvre étrangère représente près de 90 % de la population totale de la petite péninsule du Golfe (2,8 millions d’habitants). «Ils deviendront légendaires si, en tant que champions du monde en titre, ils nous aident à défendre et à soutenir les immigrés travaillant dans des conditions terribles au Qatar, sans qui cette Coupe du monde n’aurait jamais été possible. Votre talent vaut de l’or, votre parole doit peser le même ! »écrit l’ONG, précisant que l’équipe française rencontrera « Il ne fait aucun doute que ces travailleurs migrants en [son] hôtel ou quand [ses] se déplacer entre les stades et les autres sites d’entraînement. »
La FFF s’est dite prête à vérifier, à son niveau, que les conditions de travail de ces salariés respectent strictement la nouvelle législation locale – qui prévoit un salaire minimum équivalent à 260 € – à son camp de base de l’hôtel Al-Messila à Doha. . . , et sur les différentes infrastructures que les Bleus utiliseront dans l’émirat riche en gaz.
La stratégie d’Amnesty s’inscrit dans le cadre de son lobbying régulier auprès de la FFF sur les droits de l’homme au Qatar et les questions susmentionnées. Bien que  la 3F qet l’ONG aient pu se rencontrer le 19 avril, au siège de l’organisation à Paris, pour discuter de ces questions, Amnesty avait annoncé qu’elle poursuivrait son « travail d’interpellation et de sensibilisation». De son côté, la Fédération avait parlé d’une “date positive” et un « message compris et bien reçu »

Si on parlait des Pandora Papers !
Plusieurs dirigeants, dont le Premier ministre tchèque, le roi de Jordanie ou les présidents du Kenya et d’Équateur, ont dissimulé des avoirs dans des sociétés offshore, notamment à des fins d’évasion fiscale, selon une enquête publiée dimanche 3 octobre 2021 par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ).
L’enquête baptisée « Pandora Papers », à laquelle ont collaboré environ 600 journalistes, s’appuie sur quelque 11,9 millions de documents, qui proviennent de 14 sociétés de services financiers, et a mis au jour plus de 29 000 sociétés offshore.
Parmi ces dirigeants figure les combines de l’omniprésent dans les médias Volodymyr Zelensky président de l’Ukraine
En 2019, d’après les journalistes de Slidstvo Info, un média d’investigation ukrainien, Volodymyr Zelensky et ses amis du Kvartal 95, sa société de production audiovisuelle, ont caché pendant des années leur fortune dans une douzaine de sociétés-écrans, à Chypre, au Belize et aux Iles Vierges britanniques.
L’enquête montre que plus de 40 millions de dollars, versés par l’oligarque Ihor Kolomoisky, patron de la télévision à laquelle Zelensky vendait ses programmes, ont échappé au fisc ukrainien.
Des appartement luxueux ont été acquis à l’extérieur de l’Ukraine, et notamment à Londres, dans les quartiers cossus. Il est à noter que Zelensky a amené au pouvoir ces mêmes amis de jeunesse, avec lesquels il a monté ce système opaque.
Parmi eux, son premier assistant Serhiy Chéfir, mais également Ivan Bakanov, qui est aujourd’hui le patron des services secrets du pays.

Également épinglé, l’ex-ministre français Dominique Strauss-Kahn. L’ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI) a fait transiter plusieurs millions de dollars d’honoraires de conseil à des entreprises par une société marocaine exempte d’impôts, selon les documents examinés par l’ICIJ.

La phrase prononcée par Jean Jaurès à Lyon  quelques jours avant son assasinat en 1914
« Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage ! »

Photo de Mikhail Nilov sur Pexels.com

Alexis Guillaud champion AURA de gymnastique

Ce dimanche à Valserhône dans l’Ain. Alexis Guillaud , jeune gymnaste formé au CMOV Gymnastique Danse et Trampoline a remporté le titre régional AURA en Nationale B 16-17 ans individuel. 

Avec cette performance, Alexis se qualifie  pour la finale des championnats de France qui aura lieu à Lievin dans les Hauts de France. 
Son coequipier Alexis Quintelas devra attendre le classement vertical pour savoir s’il l’accompagne. Il se classe 6e en National B 18 ans et plus.
En Performance Régionale, trois protégés de Christophe Rosier rivalisaient avec les ténors de la discipline. 
À noter une excellente 4e place de Mylo Caujole en 8 ans et une honorable 12e place d’Eliott Aubert. En 7 ans, Haroun M’Sakni se classe 10e
« Les plus jeunes font une excellente compétition. On fait notre job! C’est difficile de rivaliser avec l’élite. Nous sommes malgré tout très présent avec les clubs de renom comme le Cascol, Annecy, Gym Lyon Métropole ou la Convention gymnique de Lyon. C’est très gratifiant. Ma grosse satisfaction est évidemment le titre d’Alexis qui exploite ses capacités et fait un match plein. C’est intéressant pour la suite car il possède une belle marge de progression. Pour Alexis Quintelas, il fait un bon match mais à ce niveau les erreurs payent cash. On croise les doigts pour la qualification » esplique Christophe Rosier le coach
Chez les féminines en UFOLEP, ce dimanche, les résultats sont plus mitigés, cependant avec une belle victoire individuelle de Maram Akroum. 
À Voiron en N6 7/12 ans, le CMOV Gym se classe  8e.

Photo: © CMOV Gymnastique Danse et Trampoline

Les résultats sportifs de cette fin de semaine

Basket : 
Ce vendredi à 19h à la salle multisports de Jonage  en  ¼ de finale de la D3M séniors, l’ALVP Basket s’est inclinée face  à l’ASVEL Basket (2).  Un résultat amorti par le fait que l’équipe accède à la D2.
Ce samedi à 18 h au gymnase Chanfray (Lyon 2e), l’équipe fanion du CLAMV a battu 70 à 68 les locaux de l’Espérance Sainte Blandine lors de la demi-finale play-off d’accession en Régionale 3.
Ce dimanche en finale toujours dans le même gymnase, les Vénissians étaient opposés à à Vaulx-en-Velin (3). Les joueurs par Mourad Chergui 5e de la saison régulière a créé la sensation en s’imposant 70 à 63. La saison, ils évolueront en Regionale 3.
Ce dimanche au gymnase Agora toujours à Jonage, lieu unique des finales départementales jeunes, lors de la finale U17MD1, le CLAMV Basket s’est inclinée 61 à 67 face à l’AL Saint-Priest (2).

L’équipe fanion des CLAMV Basket évoluera la saison prochaine en R3 – Photo= © CLAMV Basket

Football : 
Ce samedi à Trévoux, en faisant match nul 1 à 1 face Misérieux-Trévoux , l’équipe fanion de Vénissieux FC a laissé  le champ libre à l’US Feurs vainqueur chez Rhône-Vallées. La première place de la poule B et la montée en N3 est désormais propriété des Foreziens. La réception de Blavozy le 28 mai sera l’ultime rencontre du duo Damiani / Voisard aux manettes du club vénissian. Il va avoir du changement au VFC.

Athlétisme : 
Ce samedi à Moirans lors du second tour des interclubs Excellence, l’AFA Feyzin-Vénissian se classe 5e  avec 27590 points lors du compétition gagnée par l’AS Caluire et Cuire que les Afasiens avaient battu à Parilly avec un total de 32 739 points.  Les athlètes  locaux n’ont pas réitérés leurs performances enchaînant au contraire 7 d’ente-elles  à 0 point, ce qui est rédhibitoire. Tout n’est pas noir pour autant puisque deux performances de niveau national ont été réalisées par  Léa Kazeem 11m79 au triple saut (record du club) et William Bert en 21’80 sur 200 m. Belles performances également des trois relais du club.

Le relais 4 x 400 m de l’AFA – Photo : © AFA

Handball :
Le commentaire d’Olivier Odisio entraîneur de l’équipe fanion de Vénissieux Handball qui a réalisé ce dimanche un sans faute en s’imposant pour la 22e fois sur 22 rencontres jouées :
« C’était une belle fin maîtrisé ou tout le monde a brillé. Il n’y a eu que du du positif sur le terrain, du spectacle et une belle communion avec le public »

A noter que l’équipe réserve a fait match nul 26 à 26 face à Montbéliard en lever de rideau du match de N2M : Vénissieux / Nevers

Le grand chelem pour Vénissieux Handball

Depuis l’entame de la phase retour du championnat de Nationale 2, l’éventualité de faire 22 victoires sur 22 rencontres était évoquée, mais avec prudence.
Ce samedi dans une gymnase Tola-Vologe qui avait fait le plein, tout rouge et ivre de bonheur, ce pari un peu fou de grand chelem, Vénissieux l’a réalisé. 

Le bilan de cette cette saison est à l’image de cette 22e victoire, meilleure attaque, meilleure défense, 66 points. Bref du jamais vu, même l’équipe de 2000/2001 avait dû se contenter d’un nul. 

Quant au match, Nevers ne venait pas en victime expiratoire, Gaétan Cunière est la troisième gâchette du championnat et Elias Djemaiel le 8. Regis Lanery leur entraîneur avait dans l’idée de gâcher la fête. 
Les locaux qui ont débuté la rencontre sur un petit tempo ont permis aux Nivernais d’y croire jusqu’à vingt minutes de la fin avant que Vénissieux hausse le ton et que Felix, Ackah, N’Diaye ne régalent le chaud public. Après comme pour leurs dix autres adversaires, la puissance du VHB a fait la différence et  sans un certain relâchement compréhensible l’addition aurait pu être plus lourde.
Le clapping de fin entre joueurs et le public avec Alphonse Garcia au tambour fut sympa.  

Désormais place à la préparation de la grande finale le 4 juin à Créteil contre le champion ultramarin pour ce qui serait le 5e titre national du handball vénissian. En cette année du décès de Lucien Lewandowski, cela serait sans doute le plus hommage à lui rendre.

La fiche technique : 
Championnat de France de handball masculin, Nationale – Poule 5 – 22e et dernière journée
À Vénissieux, gymnase Tola-Vologe 

Vénissieux HB / USO Nevers HB 43 à  31 (19/16)

Arbitrage : Hugo Couval, Morgan Dechambenoy

Pour Vénissieux : 
Gardiens. : Thevenot (5a), Traclet (7a)
Ont joué : Ackah (6/10), Alves (cap-2/3), Berchoux (2/3), Chaminaud (0/1), Charbonnier (1/1), Condat (4/7), Felix (7/9 dont 4 jets à 7 m), Jebrouni (4/4), Laurent (3/4), NDiaye (7/10), Prioux (3/3), Ville (4/5) – entraîneur : Olivier Odisio
Exclusions temporaires : N’Diaye (19e), Laurent (25e), Jebrouni (57e)

Pour Nevers : 
Gardiens : Gravière (6a), Blot (6a)O
nt joué : Ben Rajab (5/6), Bernard, Brevel (/7), Carteron Nolan (4/6), Carteron Yann (3/6), Cuniere (cap-6/10), Diallo (3/4), Djemaiel (6/12 dont 4 jets francs à 7m) – entraîneur : Régis Helary

Les photos : 

Convergence vélo

Ce dimanche 22 mai à partir de 10 h 30, la municipalité et l’association locale Janus France organisent le départ à partir du parking de l’Hôtel de Ville et direction le Parc de la Tête-d’Or de l’édition 2022 de la Convergence vélo. 
Coorganisée par la Métropole de Lyon et la Maison du vélo de Lyon, cette initiative propose à tous les cyclistes urbains de se retrouver à l’occasion d’un parcours cheminant dans toute l’agglomération. L’occasion de favoriser les modes de déplacements durables et de découvrir de nouvelles pistes cyclables et aménagements à Vénissieux et ailleurs.
Sur place, une pause pique-nique conviviale ainsi que des animations et des stands sont prévus.
Pour plus d’informations, vous pouvez contacter le Service Mobilité Voirie au 04 72 21 44  05

Photo : © Sports Vénissians

L’agenda sportif de cette fin de semaine

Basket : 
Ce vendredi à 19h  à la salle multisports de Jonage  en  ¼ de finale de la D3M séniors , l’ALVP Basket sera opposé à l’ASVEL Basket (2). 
Ce samedi à 18 h au gymnase Chanfray (Lyon 2e), l’équipe fanion du CLAMV sera opposée à l’Espérance Sainte Blandine lors de la demie finale play-off d’accession en Régionale 3. Si les Vénissians s’imposent, ils rencontreraient le vainqueur du match Ampuis/Vienne/Saint-Romain face à Vaulx-en-Velin (3) le dimanche à 10 h toujours dans le même gymnase.
Ce dimanche à 14h au gymnase Agora toujours à Jonage, lieu unique des finales départementales jeunes, lors de la finale U17MD1, le CLAMV Basket rencontre l’AL Saint-Priest (2).

Football : 
C’est la dernière ligne droite pour les championats régionaux de football et notamment en R1. L’équipe fanion de Vénissieux FC se déplace ce samedi à 18h à Trevoux pour la rencontre face à l’AS Misérieux-Trévoux. Les Vénissians dauphins de l’US Feurs à un point  devront se méfier d’une équipe locale qui a fait chuter le leader récemment. L’US Feurs est également en déplacement  chez Rhône-Vallées. Le duel à distance se poursuivra lors de la dernière journée prevue le 28 mai avec les réceptions pour Vénissieux de Blavozy et de Salaise Rhodia pour les Foreziens.

Photo :© Actu-Vénissieux
L’équipe fanion du CLAMV Basket joue ce samedi et dimanche deux rencontres à 14h d’écart pour pouvoir évoluer en R3

La der à domicile d’Olivier Odisio

Ce samedi à 20h30 au gymnase Tola-Vologe joue la 22e et dernière journée du championnat National 2 masculin. Les « Rouge et blanc » reçoivent l’USO Nevers L’enjeu de cette rencontre pour les locaux est de terminer invaincus  le championnat enchaînant 22 victoires consécutives.
Ce match sert également de préparation à la finale du championnat de France qui aura lieu le 4 juin à Créteil, et où les protégé d’Olivier Odisio seront opposés à l’équipe vainqueur du tournoi des formations ultramarines.
«  Je suis fier de mes joueurs, que j’ai  réussi à faire performer depuis 9 mois, ma méthode et mon travail ont payé et je suis très heureux de pouvoir jouer un titre de champion de France. Maintenant il me reste un match à Tola-Vologe pour préserver l’invincibilité. Cette rencontre est ma dernière sur le banc et c’est à contre cœur » souligne Olivier Odisio l’entraîneur vénissian.
Une invincibilité que l’entraîneur vénissian a connu dans le passé avec le VHB lors de la saison 2000/2001en N3M avec 21 victoires et un match nul. 
L’équipe était composée de  Nacim , Henri Woum, Mathieu Josserand , Stéphane Gomez, Laurent Meslati,  Armel Merlaud , Olivier Odisio, Rodolphe Forest , Stéphane Iaboni , Marc Verchere, Robert Bachelet. Une équipe qui était entraînée par Gilles Malfondet et Christian Fouilloud

Olivier Odisio entraîneur de Vénissieux Handball – Photo : Sports Vénissians

On vit décidément une époque formidable

Dans nos brèves d’échos entendus ici et là ou lues, cette semaine commençons par une citation de Claire Evan trouvée dans son  livre Dompteur d’Anges « Quand on vit dans la société, on est endoctriné dès qu’on naît pour suivre un mode de pensée unique, pour consommer la même chose que tout le monde, pour obéir sans faire de vagues, pour fuir ceux qui pensent différemment, pour les dénoncer, les éliminer. Le dogme fixe les actes et le champ des possibles. Ces gens-là ont un seul chemin, une seule destinée, ce sont des fantômes qui n’existent pas. »

Travailleurs pauvres :
Selon les données 2019 de l’INSEE , 1,2 million de personnes exercent un emploi mais disposent d’un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté fixé à la moitié du niveau de vie médian soit 918 euros par mois pour une personne seule. . Si on fixe le seuil de pauvreté à 60 % du niveau de vie médian soit 1 102 euros par mois,  on en compte 2,1 millions
La pauvreté des travailleurs se stabilise à un niveau élevé. Elle avait légèrement diminué au début des années 2000, avant de remonter pour atteindre 1,1 million de personnes en 2011 (toujours au seuil de pauvreté de 50 %). Après une nouvelle baisse au milieu des années 2010, cette pauvreté est repartie à la hausse pour atteindre un sommet en 2017. 
En  2019, 4,5 % des personnes qui ont un emploi (salariés et indépendants) vivent sous le seuil de pauvreté, fixé à 50 % du niveau de vie médian. 

D’après l’Observatoire des inégalités : Un travailleur pauvre est une personne qui travaille au moment de l’enquête de l’Insee, mais dont le niveau de vie est inférieur au seuil de pauvreté. Si elle vit seule, on compare son revenu après impôts et prestations sociales au seuil de pauvreté. Si elle vit dans un ménage de plusieurs personnes, on rapporte les revenus de l’ensemble du ménage au nombre de personnes qui le composent. Il ne s’agit pas de la rémunération que le travailleur tire individuellement de son travail, mais du niveau de vie global de sa famille. Une personne qui travaille pour un salaire très faible (un smic en temps partiel, par exemple) ne sera pas considérée comme pauvre si son conjoint dispose d’un revenu qui permet au couple de sortir de la pauvreté. À l’inverse, une personne à plein temps au smic pourra être comptée comme travailleur pauvre si son salaire est la seule ressource pour sa famille.

Services publics :
L’INSEE sort une enquête catastrophique : une personne sur trois déclare avoir abandonné une démarche administrative en ligne en 2021.  Quid de rouvrir les guichets dans les villages, dans les quartiers, remettre un peu partout de l’humain !

Scolarité :
Dans les 79 pays qui composent l’OCDE, et qui ont  évalué les résultats scolaires des élèves de 15 ans dans la cadre du classement dit Pisa, réalisé tous les trois ans.  le niveau des Français se situent dans la moyenne. Une situation stable, mesurée après la réalisation de test portant sur la compréhension de l’écrit, les mathématiques et les sciences.
En revanche, pour ce qui est de l’équité sociale, la France se voit attribuer un carton rouge. Le pays figure parmi les plus inégalitaires. Les élèves français de milieux sociaux économiques défavorisés sont cinq fois plus nombreux que ceux des milieux favorisés à ne pas atteindre le niveau minimal de lecture. C’est un des scores les plus élevés de l’OCDE. Merci qui ?

La phrase :
Le ministre algérien de la Santé explique : « Pfizer nous a demandé d’acheter un certain nombre de vaccins, de payer en avance et d’exonérer totalement Pfizer de toutes poursuites dans le cas où le vaccin aurait des travers (…) nous ne l’acceptons pas »

Photo de Rodolfo Quiru00f3s sur Pexels.com

Lu sur le blog de Gerard Filoche :

La DRH : – « Bonjour Monsieur l’inspecteur, je vous présente mes collaborateurs… »
– Ah, vous avez des gens extérieurs à l’entreprise, ils ne sont pas déclarés ?
– Mais non, bien sûr, ils sont salariés. Ici, dans l’entreprise, bien sûr- Pourquoi vous les appelez collaborateurs ?
– Mais on les appelle comme ça, ce sont des collaborateurs…
– Mais, Madame, vous savez ce qui caractérise un contrat de travail, c’est un « lien de subordination juridique permanente ». Je parle en droit. Tout salarié est « subordonné ». On ne peut à la fois, être « collaborateur » et « subordonné ». 
– Monsieur l’Inspecteur on les appelle ainsi, par respect, pour les associer…
– Madame, le mot « collaborateur » n’existe pas une seule fois dans le Code du travail, restez donc sur un plan juridique, c’est clair : un « salarié » !
– Mais enfin monsieur l’Inspecteur, on a le droit d’appeler nos… nos collaborateurs comme on veut.
– Madame, vous faites de l’idéologie. S’il vous plait, pas avec moi.
– Comment ça ?
– C’est de l’idéologie que d’appeler un salarié « collaborateur ». Ça peut faire croire, qu’il est sur un pied d’égalité avec vous dans son contrat mais ce n’est pas le cas. C’est parce qu’il est subordonné qu’il a des droits. Le code du travail, c’est la contrepartie à la subordination. Supprimer la notion de subordination, ça enlève la contrepartie. Ça fait croire que dans l’entreprise, tous ont le même « challenge », le même « défi », sont dans le même bateau. Jusqu’à ce que le patron parte avec le bateau et que le salarié reste amarré sur le quai au Pôle emploi, et il s’aperçoit alors qu’il n’était pas collaborateur mais bel et bien subordonné… Le patron et le salarié n’ont pas les mêmes intérêts. L’un cherche à vendre sa force de travail le plus cher possible, l’autre veut la lui payer le moins cher possible.
– Là, monsieur l’inspecteur, c’est vous qui faites de l’idéologie !
– Vous croyez ? Bon alors, je propose d’arrêter tous les deux, et pour nous départager, de nous en tenir au droit, au seul droit, donc on parle de « salariés » désormais. Uniquement.
– Bien mais c’est dommage, j’utilise « collaborateur » parce que c’est valorisant…
– C’est vous qui le dites ! Vous ne vous demandez pas pourquoi on n’a pas mis le mot « collaborateur » en 1945-46 dans le code du travail ?
– C’est une question de génération…On n’a pas le même sens pour le même mot…
– C’est certain. « Collaborateur », c’est marqué d’infamie. On n’a donc pas la même approche. Allez, n’en parlons plus, mais encore une fois, soyez correcte : appelez vos salariés des salariés…

Les résultats sportifs de cette fin de semaine

Gymnastique :
Cette fin de semaine ont eu lieu les finalités pour les jeunes gymnastes du CMOV Gymnastique danse et trampoline que cela soit lors de compétitions organisées par en FFG que par l’UFOLEP. 
En FFG à Grigny pour les forma-gym 3, grosse performance pour les protégés d’idriss Benmeddour avec une belle médaille d’argent. 
Outre les 5 validations, Emma est 1ère en individuel, Darine est 2éme et Emna est 3ème. 
En UFOLEP à Vilette d’Anthon, en finale Gymni, une des 3 équipes engagées  arrive 2ème. A noter la 3ème place en individuel de Sana. 

Photo : © CMOV Gymnastique Danse et trampoline

Judo : 
Lors des championnats de France par équipes minimes départementales qui ont eu lieu ce week-end à Ceyrat, l’équipe rhodanienne s’est imposée. Parmi l’effectif de ce collectif figurait Maïssa Akil judokate à l’ALVP Judo. il est à noter qu’un autre jeune local Maxime Barbier était présent en tant qu’arbitre.

Photo: © ALVP Judo

Athlétisme  :
En attendant la finale interclubs excellence régionale qui aura lieu  à Moirans (Isère), le samedi 21 mai, William Bert participera, ce mardi 17 mai,  au meeting national de Seine et Marne sur 200m où l’on trouve deux américains et un certain … Christophe Lemaître.
Ce dimanche 15 mai, Kristin Colard a participé au marathon de Genève. Elle termine 20e au général et 5e féminine en 2h42’17.

Photo : © Actu-Vénissieux

Basket-ball :
Le week-end fut intense pour les bénévoles du CLAMV Basket qui ont organisé, le samedi, quatre rencontres des quart de finales des divers championnats départementaux puis le dimanche, trois demi-finales.  
Comme à chque fois, l’organisationnel était en tout point parfait, le CLAMV Basket sait faire et sort grandi, car la passion d’une quinzaine de  personnes permet de donner une image ultra-positive de la ville. 
Sur les trop divers gymnases où ont été organisés ces phases finales, le CLAMV a présenté trois équipes. Deux sont arrivés en demi-finales. Après avoir battu l’AL Meyzieu, on retrouvera en fin de semaine les U17M en finale D1 en fin de semaine; les U18F s’arrêtent là.
Du côté de l’ALVP , trois équipes étaient parvenues à se qualifier.  Les  U13M1 se sont inclinés en 1/4 de finale samedi contre l’ASUL.
Le dimanche après avoir gagné brillamment leur 1/4 samedi, les U13F et U17M ont malheureusement perdu en demie respectivement contre Jassans et la CRO.

Les bénévoles du CLAMV Basket présents ce dimanche – Photo : © Actu-Vénissieux
%d blogueurs aiment cette page :